Togo: le portefeuille de la Banque mondiale connaît une avancée significative

0
59


La 1ère revue du portefeuille des projets financés par la Banque mondiale au Togo au titre de l’année fiscale 2023 s’est tenue jeudi à Lomé. La rencontre a été présidée par le ministre, secrétaire général de la présidence togolaise et gouverneur de ladite Banque au Togo, Sandra Ablamba Johnson en présence notamment du représentant-résident de la Banque mondiale, Fily Sissoko. Elle répond à la volonté des deux parties de faire le suivi régulier et rapproché des différents projets.

Les coordonnateurs et partenaires d’exécution des projets et programmes étaient également présents.

L’exercice consiste à faire le point de l’exécution des projets, capitaliser sur les résultats positifs, relever les contraintes et identifier des approches de solutions.

L’objectif est donc d’accélérer la consommation des ressources et d’assurer l’efficacité et l’efficience de la mise en œuvre des projets financés, au profit des populations togolaises.

Le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, gouverneur de la Banque mondiale au Togo, Sandra Johnson s’est félicitée de la tenue de cette revue qui traduit l’excellence des relations de coopération entre le Togo et le Groupe de la Banque mondiale.

« Face aux défis alarmants de l’heure, l’accélération de la préparation et de l’exécution des projets restent crucial pour l’atteinte des objectifs de développement. J’aimerais exprimer au nom du chef de l’Etat notre profonde gratitude au Groupe de la Banque mondiale pour la qualité du partenariat qui se renforce de jour en jour via les différentes réalisations », a-t-elle déclaré.

Pour Mme Johnson, la forte mobilisation récente des ressources est le couronnement de l’implication personnelle du chef de l’Etat,Faure Gnassingbé.

« L’amélioration sensible notée ces derniers mois est le fruit non seulement des réformes mais surtout des résultats tangibles de la diplomatie active du Président de la République en l’occurrence la visite effectuée au siège de la Banque mondiale en octobre 2022 en marge des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale », a-t-elle fait savoir.

Le partenariat entre le Togo et le Groupe de la Banque mondiale est essentiellement axé sur les réformes et projets prioritaires de la Feuille de route gouvernementale. Dans cette dynamique, chacune des parties s’est engagée à jouer sa partition pour l’atteinte des objectifs communs.

La ministre a salué l’initiative récente de la Banque lancé à Marrakech relative à l’ambitieux programme d’accélération du rythme de ses interventions et d’amélioration de son efficacité. Ceci à travers la mise en place d’une technologie intelligente pour réduire les délais de traitement des demandes.

« Je voudrais saluer ici cette réforme stratégique à laquelle notre pays adhère entièrement et qui vient conforter nos sollicitations dans la gestion de la crise sécuritaire sur l’urgence de l’exécution des projets. C’est pourquoi je voudrais rassurer le Groupe de la Banque mondiale que nous serons en première ligne pour œuvrer ensemble à l’aboutissement heureux de cette réforme ambitieuse », a-t-elle indiqué.

Selon la revue examinée, le portefeuille du Groupe de la Banque mondiale au Togo a connu une évolution significative avec un montant global actuel de 1 199,1 millions de dollars USD soit 719,46 milliards de FCFA.

Ce portefeuille compte sept (07) projets nationaux d’un montant total de de 452,10 millions USD, soit 271,06 milliards de FCFA, neuf (09) projets régionaux à hauteur de 597,00 millions USD, soit 358,2 milliards de FCFA et un appui budgétaire d’un montant de 150 millions USD soit 90 milliards de FCFA.

Au niveau de la mise en œuvre des projets, le Togo a réalisé la meilleure performance de toute la région de l’Afrique de l’ouest et centrale de la Banque mondiale avec un ratio de décaissement au 30 juin 2023 de 43,5%

Le représentant-résident de la Banque mondiale au Togo, Fily Sissoko a félicité le Togo pour les performances exceptionnelles.

« Je voudrais féliciter le Togo pour les performances exceptionnelles réalisées en matière de décaissement avec le taux le plus élevé en Afrique de l’ouest et centrale, l’excellent score et le progrès dans le cadre du CPIA », a-t-il relevé.

Il a rappelé les efforts et les réformes entreprises pour améliorer la mobilisation des ressources, le climat des affaires et surtout la promotion de la sécurité alimentaire qui permet au pays de se positionner comme un acteur stratégique clé en Afrique.

M. Sissoko a exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour les excellents résultats atteints dans le cadre du partenariat entre la Banque mondiale et le Togo, les efforts quotidiens réalisés par le gouvernement dans la mise en œuvre des projets financés.

Il a salué les progrès remarquables réalisés par le Togo sous le leadership du chef de l’Etat dans la mise en œuvre des réformes, particulièrement l’amélioration du climat des affaires et les performances enregistrées en matière d’évaluation des politiques et institutions nationales pour l’Afrique (CPIA) de la Banque mondiale.

Rappelons que le portefeuille de la Banque mondiale couvre essentiellement cinq secteurs à savoir les infrastructures, le développement durable, le développement humain et l’économie et la compétitivité. En dehors des projets et programmes portant sur des investissements dans des secteurs spécifiques, la Banque mondiale accorde des appuis budgétaires sur une base annuelle au gouvernement togolais pour soutenir la mise en œuvre des réformes économiques et sectorielles dont le pays s’est doté.

Source: Togoenlive

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici